PARTIE II - LA REALISATION DES TIMBRES-POSTE
2.4. Spécificités techniques des barres phosphorescentes
2.4.1. Les types de barres



2.4.1.1. Impression des barres phosphorescentes


2.4.1.1.1. Impression des barres phosphorescentes en typographie ou flexographie

Les barres phosphorescentes des timbres d'usage courant imprimés en taille-douce sont imprimées par surimpression en typographie ou en fléxographie.


(Bloc typographique de RGR imprimant des barres phosphorescentes)
(Source photo : Copyright Bernard Fréchet)


(Bloc fléxographique incomplet de TD6 imprimant des barres phosphorescentes)

La surimpression typographique est également utilisée pour les timbres autocollants de carnet imprimés en Offset.
Cette technique d'impression a permis d'imprimer les barres phosphorescentes des premiers timbres en héliogravure jusqu'au début de l'année 2002.

Les premiers cylindres utilisés pour imprimer les barres phosphorescentes étaient métalliques recouverts de bronze tourné pour les bandes en relief et fraisés pour couper les bandes.
Par la suite les cylindres ont été recouverts de matière plastique.
Désormais, les cylindres sont aimantés avec un cliché métallique amovible cintré recouvert de plastique polymère.

Différents aspects peuvent être observés en fonction de l'évolution des cylindres générant les types A, B, C, D et E.

-
Type A
Type B
Type C
Type D
Type E
Type d'impression
Typographie
Fléxographie
Typographie
Typographie
Typographie
Typographie
Cylindre
Non aimanté
Non aimanté
Non aimanté
Non aimanté
Aimanté
Non aimanté
Cliché
Métallique recouvert de bronze tourné pour les bandes en relief et fraisés pour couper les bandes
Métallique recouvert d'une matière plastique
Caoutchouc ou matière plastique
Métallique
Plaque métallique recouverte d'une matière plastique polymère
Métallique
Encre
Visqueuse et épaisse
Fluide
(diluée à l'alcool)
Visqueuse et épaisse
Visqueuse et épaisse
Visqueuse et épaisse
Visqueuse et épaisse
Séchage
Naturel
Séchage artificiel
(I.R.)
Séchage artificiel
(U.V.)
Séchage artificiel
(I.R.)
Séchage artificiel
(U.V.)
Séchage artificiel
(U.V.)

(1) Laiton gravé à l’acide monté sur un cylindre

Les timbres d'usage courant émis depuis la « Marianne du 14 Juillet - La Poste » ainsi que tous les timbres dits « Commémoratif » imprimés avec une surimpression typographique sont tous au type E.

Cylindres / clichés
Photos
Cylindre métallique recouvert d'une matière plastique ou en caoutchouc
Cylindre avec cliché en matière plastique ou caoutchouc
Cylindre métallique
(deux chromés et un non chromé)
Cylindre aimanté avec un cliché en matière plastique polymère (Nyloprint)
(Source photos : Copyright Bernard Fréchet)

2.4.1.1.2. Impression des barres phosphorescentes en Offset

L'impression des barres phosphorescentes en Offset effectuée avec un cliché Offset utilise une encre grasse qui sèche naturellement.
Les barres phosphorescentes sont au type F.

2.4.1.1.3. Impression des barres phosphorescentes en héliogravure

L'impression des barres phosphorescentes est effectuée avec un cliché Hélio. L'encre utilisée est une encre à l'eau séchant à l'air.
Le type H, caractéristique des barres imprimées en héliogravure, est imprimé en même temps que les autres couleurs et non sur-imprimé. En effet, une des encres de couleur de la presse est remplacée par de l'encre phosphorescente.



2.4.1.2. Classification des types de barres phosphorescentes

Les études de Jean Jacques Rabineau sur les « Marianne de Béquet » et « Sabine de Gandon » (publications en 77-78) ont défini quatre types de barres phosphorescentes (A à D).
Suite à des études complémentaires, publiées dans la revue trimestrielle du Cercle des Amis de Marianne (C.A.M.) n° 78 du premier trimestre 2008, 2 nouveaux types ont été déterminés (E et H).
Le type F a été défini dans l'Encart Philatélique (Edition Amicale Philatélique de Cusset) de septembre 2008 (série 08I/02) qui traitait principalement du TVP bleu « Marianne et l'Europe » avec deux barres phosphorescentes, une barre phosphorescente et deux barres phosphorescentes dont une complémentaire.

-
Type A
Type B
Type C
Type D
Type D couché
Type E
Type F
Type H
Illustration
Première valeur
0.40FF carmin Marianne de Cheffer
0.30FF vert Marianne de Cheffer
0.50FF rouge Marianne de Béquet
0.80FF rouge Marianne de Béquet
0.50FF rouge Marianne de Béquet
0.80 FF jaune-olive Sabine de Gandon
5.00 FF bleu
Marianne du Bicentenaire
0.46€ Vacances
0.46€ Oui
Premier tirage
17.02.70 au 27.02.70
(19e tirage)

TD6-1
17.02.70 au 27.02.70
(2e tirage)

Presse typo n°4
(M+N)
15.12.70 au 23.12.70
(4e tirage)

TD6-1
25.07.75
(1er tirage)

RGR-1
12.06.72 au 21.07.72
(17e tirage)

TD6-4
25.05.78 au 14.06.78
(1er tirage)

TD3-4
31.08.94 au 01.09.94
(partie du 9e tirage)

TD6-5
11.06.01
(date de mise en vente)

OFF-?
25.02.02
(date de mise en vente)

HEL-2

Il a été identifié sur la « Sabine de Gandon » un type D « couché » sur :
- les timbres de feuille imprimés sur la presse TD3-4
- les entiers postaux (cartes postales) imprimés sur une presse TD6.
Le type D « couché » est souvent reconnaissable par des bavures de PHO latérales.

Les types de barres phosphorescentes sous lampe U.V. avec un grossissement x60

Type A
Type B
Type C
Type D
Type D couché
Type E
Type F
Type H


Nous pouvons rencontrer deux types de barre phosphorescente sur une même émission de timbre Commémoratif tout comme sur les timbres d'usage courant.
En effet, de nombreux timbres avec personnalisation attenante sont imprimés en Offset avec un type F alors que les mêmes timbres de feuille sont imprimés en Héliographie donc avec un type H.

-
Timbre de feuille gommée
Timbre de bloc-feuillet gommé avec personnalisation attenante
Type d'impression
Héliographie
Offset
Type de barre phosphorescente
Type H
Type F



2.4.1.3. Cas particulier des enveloppes CCP pour l'envoi des chèques postaux

Les barres phosphorescentes des enveloppes CCP de type CH20, imprimées et confectionnées chez un sous-traitant, sont imprimées comme le texte en flexographie.
Initialement imprimées avec trois barres de 4.0 mm, les enveloppes sont imprimées avec deux barres de 2.0 mm à partir de 1977.

Aspect
Avant 1977
Après 1977

L'encre aniline à base de solvant, alcool ou autre sèche rapidement par absorption et évaporation.


2.4.1.4. Fichier de synthèse sur les types de barres phosphorescentes


Timbres d'usage courant
(Cliquer sur le logo PDF)

(Dernière mise à jour le 16.09.2015)


Autres supports
(Cliquer sur le logo PDF)

(Dernière mise à jour le 16.09.2015)